250 personnes dans l’amphi, tous PE2 (ceux qui ont réussi le concours cette année, ou qui étaient sur liste complémentaire l’année dernière et ont été appelés). Ah oui, aussi un tout petit bébé dans un landeau (avec sa maman bien sûr).

Au programme :
* Des petits rappels sur les compétences attendues du Professeur des écoles, et sur notre mission : Fonctionnaire au service du système éducatif, notre job est de faire réussir tous les élèves selon ses capacités.
* Présentation de l’IUFM, ou plutôt de ce que n’est pas l’IUFM : pas notre employeur, pas celui qui décide des contenus, pas celui qui décide des stages, ni celui qui décide de notre titularisation, etc.. C’est peut-être là le royaume des « pas nous » ?

On a donc appris que pour l’instant on ne pouvait pas nous dire grand-chose sur la suite étant donné que les groupes ne sont pas fait.
On va être répartis en 10 sections en fonction de notre niveau de stage filé (un jour par semaine), et en 2 cohortes en fonction de notre jour de stage filé (lundi ou vendredi).
Certains connaissent leur niveau de stage mais la plupart comme moi, non. On l’apprendra lundi matin lors de la pré-rentrée dans l’école.

Quelques infos intéressantes tout de même : l’IUFM est équipé en wifi (le responsable informatique est aussi animateur d’un cours de guitare d’accompagnement, rigolo), des modules techniques sont proposés comme « sonorisation de spectacles dans le cadre scolaire » dont on se doute pas mais pourront servir.
Sinon la formation est organisée avec un tronc commun et des modules optionnels (arts, poésie, arts visuels, etc..). On a pas le détail encore.
On va aussi devoir rédiger et présenter un mémoire professionnel.

La suite des réjouissances :
Lundi : pré-rentrée dans l’école de stage filé (que je n’ai pas encore réussi à joindre pour plus d’infos, personne ne répond)
Mardi : Rentrée dans la classe de stage filé – rencontre avec les élèves
Mercredi : Rien
Jeudi : début des cours, on connaîtra notre section et par la même notre jour de stage filé.

Que dire ?
Finalement on a pas appris grand chose aujourd’hui.
C’est bien confirmé qu’on rentre dans l’Administration avec un grand A, il faut faire avec ses travers (les formulaires, les infos demandées X fois par X services différents, la lenteur, les abréviations jargonneuses)..
Mais bon, je reste persuadée qu’une formation c’est aussi ce qu’on en fait et que le métier de Professeur des écoles, il est dans la classe. Le reste, c’est du contexte et il faut faire avec.

Lundi, je vais voir l'équipe de mon école de stage. Pour la première fois, rentrer dans l'école en tant que membre de l'équipe éducative, ce sera là un plus grand moment qu'aujourd'hui !
Je ne sais que penser du fait que personne ne soit à l'école (en principe les directeurs sont un peu à l'école la semaine qui precède la rentrée, non ?), ou que personne n'ait tenté de me joindre pour prendre contact. Je vais vraiment débarquer !
à suivre...